Adressage recommandation et démarches

Bonjour

La mairie a envoyé toutes les informations aux différents organismes officiels chargés de mettre à jour leur fichier et de transmettre éventuellement ces informations à d’autres.

Il vous a été remis votre nouvelle adresse et plaque numérotée qu’il faut apposer au plus près de votre boîte aux lettres et bien en évidence mais vous devez aussi notifier cette nouvelle adresse à vos propres fournisseurs et nous vous invitons à consulter les modalités suivantes.

Guide des démarches administratives

Règles d’or de l’Adresse

Affiche (A3) La bonne Adresse

Mairie de Cenves

Communication de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes


27 octobre 2020

Vous êtes une personne à risque de développer une forme grave de la Covid-19 ou vous côtoyez une personne fragile ? L’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes appelle au maintien de la vigilance

Les comportements de chacun ont un impact sur la protection des personnes fragiles. Les proches sont potentiellement porteurs de l’infection et peuvent la transmettre sans s’en rendre compte. C’est pourquoi il est indispensable de respecter strictement les mesures barrières :  porter un masque lors des rencontres, respecter une distance physique, se saluer sans se serrer la main, ne pas s’embrasser, et se laver fréquemment et rigoureusement les mains.

Qui est considéré comme personne à risques face à la COVID-19 ?

L’ensemble de la population est susceptible de contracter la maladie COVID-19.

Certaines personnes sont toutefois plus à risques de formes graves, pouvant entrainer des soins en réanimation, voire un décès :

  • Les personnes de plus de 65 ans
  • Les personnes atteintes d’une maladie chronique ou fragilisant leur système immunitaire
  • Les femmes enceintes au 3e trimestre de grossesse.

Elles doivent rester prudentes en toutes circonstances et chacun d’entre nous, notamment si nous partageons leur foyer, sommes appelés à la plus grande attention.

Après 65 ans, même en bonne santé, il est recommandé de rester très vigilant.

L’âge est un facteur aggravant face au virus : en France, plus de 9 personnes sur 10 décédées de la COVID-19 ont plus de 65 ans.

Je souhaite rendre visite à une personne fragile, voici les bonnes conduites à adopter :

Avant ma visite :

  • Je m’assure de ne pas avoir de symptômes ou de ne pas avoir côtoyé de personnes ayant eu des symptômes de la COVID-19 ; si c’est le cas, je remets ma visite à plus tard.

Pendant ma visite :

  • Je garde le masque
  • Je me lave les mains en arrivant et évite de toucher les objets alentours.
  • J’évite les contacts physiques et les embrassades.
  • Je respecte systématiquement la distance d’un mètre.
  • Si je ne peux pas porter de masque (au cours d’un repas par exemple), je me place à bonne distance de la personne fragile.
  • Je me lave très régulièrement les mains : avant et après avoir mis mon masque, avant de préparer les repas, de les servir et de les consommer, après avoir toussé ou éternué, ou après avoir manipulé des objets utilisés.
  • La personne à risques porte systématiquement un masque et applique strictement les gestes barrières : elle n’enlève pas son masque pour parler.
  • Une fois la visite terminée, le logement doit être aéré.

Il est recommandé d’éviter au maximum le contact des enfants avec des personnes à risques.

Si une visite des petits-enfants, par exemple, est envisagée, il est nécessaire de limiter tout contact et de pratiquer les gestes barrières avec une attention particulière.

Pour rappel :

  • Lorsqu’ils sont atteints de la COVID-19, les enfants sont souvent des « porteurs asymptomatiques ». Ne présentant pas de symptômes de la maladie, ils n’en demeurent pas moins contagieux et peuvent exposer leur entourage à un risque de contamination.
  • Les gestes barrières peuvent être difficiles à respecter en présence d’enfants. Par mesure de prudence, il convient donc de limiter au maximum les contacts entre eux et les personnes fragiles.
SOYONS RESPONSABLES QUAND NOUS NOUS RENDONS DANS UN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ OU MÉDICO-SOCIAL

Les hôpitaux, cliniques et autres établissements de soins, ainsi que les établissements médico-sociaux (EHPAD) accueillent des personnes fragiles, « à risques ».

Des mesures graduées et temporaires d’encadrement ou de limitation des visites peuvent être prises par les directions des établissements quand la situation sanitaire le nécessite, et ce, dans le but de limiter la propagation du virus et préserver les personnes fragiles.

Des consignes sont données à l’entrée de chacune des structures.  L’ARS demande aux visiteurs de les respecter scrupuleusement, ainsi que l’ensemble des gestes barrières, pour protéger les résidents, les patients et le personnel.

Une affiche de prévention est disponible en téléchargement   
Quand on aime ses proches, on ne s’approche pas trop

Pour plus d’informations, consultez le site internet de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes

 

Décès de Mme Pauline CEUX

Nous avons appris le décès de Mme Pauline CEUX dans sa 103ème année (née le 30-06-1918) propriétaire de l’hôtel-restaurant au Col de la Sibérie. Le 24 mai 1944, des soldats allemands ont capturé 3 jeunes résistants présents à l’hôtel. Les 3 jeunes ont été torturés et fusillés puis les soldats ont mis le feu à son hôtel

Elle faisait chaque année le déplacement le jour de la commémoration au Col de la Sibérie

Hommage aux résistants arrêtés en mai 1944

Pauline-CEUX n’a pas oublié le massacre du col de la sibérie

Ces obsèques auront lieu vendredi 16 octobre à 9h30 en l’église Jeanne d’Arc à Clermont Ferrand

PS : pour info, une gerbe a été commandée au nom des 3 communes St Jacques des Arrêts, Jullié, Cenves

Travaux au Burcerat

Pourquoi des travaux à Burcerat ?

La Directive Cadre sur l’Eau (DCE) de 2000 puis la Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques (LEMA) de 2006 définit la continuité écologique  comme la libre circulation des organismes vivants et leur accès aux zones indispensables à leur reproduction, leur croissance, leur alimentation ou leur abri, le bon déroulement du transport naturel des sédiments ainsi que le bon fonctionnement des réservoirs biologiques. La continuité écologique a deux dimensions: l’une longitudinale, à laquelle font obstacle, principalement, des barrages, les ponts et l’autre latérale, à laquelle font obstacle des digues ou des enrochements par exemple.

Sur Cenves, amont de la petite Grosne plusieurs seuils seront à effacer. Cette année c’est celui situé vers le hameau de Burcerat qui est concerné, les travaux devraient s’étaler sur 3 semaines.

Le 5 et 6 octobre la fédération de pêche du Rhône à procédée à une pêche de sauvegarde.

Durant cette pêche on ne dénombre pas moins de 3 truites Fario nées dans la rivière et  300 écrevisses à pattes blanches (1/3 de mâle et 2/3 de femelle) sur seulement 20 mètres carrés.

D’après les techniciens de la fédération «  il s’agit de l’un des rares et plus exceptionnel site de la région par rapport à la densité d’écrevisses à patte blanches au mètre carré, et parmi les trois plus important du département du rhône ».

L’écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes) est considérée comme une espèce sentinelle, indicateur de la qualité de l’eau. Elle est inscrite sur la liste rouge des espèces en voie de disparition.
La larve est planctonique (zooplancton) et les adultes sont visibles de juin à septembre, l’activité est réduite en hiver. Les juvéniles consomment encore de petits invertébrés, alors que les adultes consomment quant à eux des végétaux terrestres ou aquatiques. Un cannibalisme des adultes sur les jeunes existe et contribue à réguler la démographie de l’espèce.

L’écrevisse ne se reproduit qu’une fois par an. Les œufs, entre 40 et 150, sont incubés durant six à neuf mois.

Les menaces pesant sur cette espèce sont nombreuses :

  • l’écrevisse américaine introduite dans son milieu et qui est vectrice d’une maladie, qui décime les populations autochtones d’écrevisses.
  • la saturation des eaux en poussières, colorants ou particules, leur canalisation, l’artificialisation et l’enrésinement des milieux et la modification du milieu ambiant
  • localement, une autre menace est constituée par certains troupeaux denses de ruminants lorsqu’ils vont boire dans les rivières, dont ils piétinent les berges et le lit, laissant sur place leurs excréments et urines toxiques pour l’écrevisse
  • La pollution des eaux  est une autre cause de la baisse des effectifs. l’artificialisation des cours d’eau et la disparition des embâcles et autres refuges aggravent les problèmes rencontrés par l’espèce

En raison des menaces de disparition qui pèsent sur elle, la pêche est fortement réglementée.

Communiqué de presse DRFiP

Je vous prie de trouver en pièce jointe, un communiqué de presse relatif au paiement de la taxe d’habitation et de la contribution à l’audiovisuel public 2020.

Paiement Taxe d’Habitation 2020

L’équipe communication de la DRFiP est à votre disposition pour toutes précisions.

DRFiP Auvergne-Rhône-Alpes et département du Rhône
Service communication
3 rue de la Charité 69002 Lyon
Tel : 04 72 40 43 62

Evenements VHB

Voici les derniers documents concernant les évènements à venir. Ces évènements sont maintenus dans la mesure du possible avec les gestes barrières en vigueur, sauf si les directives changeaient d’ici là.

Cinéma 22 octobre 2020
Flyer Ciné-rencontre 14 octobre 2020
Famille en fête 14 novembre 2020
Ciné-échanges 22 octobre 2020

Le cinéma rencontre du 14 octobre est maintenu mais seule la projection du film aura lieu.

Roselyne GARCIA, Référente Familles-Habitants
Téléphone 04 74 04 73 87
www.centresocialvhb.fr

La séance de cinéma de Cenves mardi 06 octobre à 20h30

La séance de cinéma de Cenves

 

L’association Cenv’Arts, Loisirs et Culture, en partenariat avec les foyers ruraux, vous propose sa séance de cinéma à Cenves mardi 6 octobre 2019 à 20h30 dans la salle des fêtes :

Le meilleur reste à venir

Comédie – Film Français de Matthieu Delaporte et
Alexandre De La Patellière avec Fabrice Luchini – Patrick
Bruel – Zineb Triki.
Durée : 1:57 – Public : Ado-Adultes

Synopsis :

Suite à un énorme malentendu, deux amis
d’enfance, chacun persuadé que l’autre n’a plus
que quelques mois à vivre, décident de tout
plaquer pour rattraper le temps perdu.

Notre avis :

Grave et émouvant certes, mais tellement drôle. Une autre façon d’aborder la maladie incurable et la fin de vie. Patrick Bruel et Fabrice Lucchini sont supers et touchants dans leur rôle respectif.

Court métrage : Je suis caucasien de Olivier Riche.

Nous vous attendons nombreux pour partager ce moment de convivialité.

Adulte : 4,50 € ; enfant moins de 12 ans, 2,50 €

En raison de la Covid 19, le port du masque, l’utilisation du gel hydro alcoolique et la distanciation sont obligatoires.

Programme Octobre-Décembre 2019

Programme Cinéma Octobre-Décembre 2019 – CENVES