Eco-paturage aux Molliers

CASCADE PAYSAGE,

une entreprise d’éco-pâturage. (cascadepaysage.fr cascadepaysage@orange.fr 06 59 42 91 38)

Jérémy PARROT, ancien paysagiste, et son père Didier, conducteur d’engins, se sont installés aux Molliers en juillet dernier avec leur entreprise d’éco-pâturage, « Cascade Paysage ». L’éco pastoralisme ou éco-pâturage est une solution alternative de gestion écologique des milieux naturels par des herbivores. Il consiste à faire paître des animaux au lieu d’utiliser des moyens mécaniques ou chimiques de désherbage. Le troupeau se compose de 110 à 150 chèvres et moutons de races en voie de disparition, races dites « à faible effectif ». Jérémy fait partie de l’association « La chèvre du Massif Central », animal qui compose une partie de son troupeau et qui a la particularité d’être une défricheuse de qualité : elle mange même les plantes invasives comme la renouée du Japon ou l’ambroisie, et se délecte des ronces. Le lait de ces animaux est uniquement employé pour nourrir les cabris. La chèvre « Du Rove », très rustique elle aussi, complète l’effectif. Ces animaux doivent rester à l’écurie de novembre à mars, n’étant pas équipés de sous-poil efficace pour l’hiver, contrairement aux vaches ou aux moutons. Pendant cette période, il faut gérer les mises-bas des mères. Les chèvres entretiennent les bassins de rétention d’eau, les dégagements le long des autoroutes et plus particulièrement les zones escarpées, comme les anciennes glacières du lac de Silans. Les moutons sont plus spécialisés dans les espaces verts des hôpitaux (Fleyriat, Arnas), ou des châteaux (Neyron). Il faut prévoir le transport et l’entretien sanitaire des bêtes, le cloturage électrique des zones à défricher et l’installation des abreuvoirs. Le rayon d’action de l’entreprise va de Nancy à Roussillon en passant par Oyonnax. Jérémy fait aussi de la capri-thérapie dans les hôpitaux auprès des enfants malades (rencontre des animaux pour les petits), et dans les écoles (explication de l’alimentation, de la reproduction, gestion des chiens de troupeau). Il élève également des chevaux comtois, race dont il ne subsiste que peu d’exemplaires. Ce sont des chevaux de trait. Il possède une poulinière et un cheval de travail de cette race. Deux poulinières de selle française (reproduction pour compétition de saut d’obstacle), complètent cet élevage. Ce troupeau est gardé par huit chiens, deux Border-Collie, deux femelles et un mâle Berger Australien, deux Patou des Pyrénées et un Rottweiler. Le travail ne manque pas à la ferme où d’importants travaux de restauration sont envisagés. La municipalité souhaite une pleine réussite à cette nouvelle entreprise cenvarde !

Jérémy PARROT

 

Un bouc « Du Rove »
Une chèvre du Massif Central

La rencontre cenvarde du 14 janvier 2018

Pierre TAVERNIER, maire de Cenves,

et le Conseil Municipal ont présenté leurs voeux pour 2018 aux habitants de Cenves à l’occasion de cette rencontre de début d’année.

Il en a profité pour aborder les principaux sujets de 2018 :

-L’adhésion de la commune à « Village d’Accueil Pilote » avec la participation souhaitée des habitants.

– La réunion des associations pour élaborer une politique commune solidaire.

– Les travaux en cours dont l’assainissement des bâtiments communaux et l’isolation du gite de 12 places.

Cette sympathique réunion s’est terminée par la dégustation de la galette des rois et du verre de l’amitié.

Stage photo

Le deuxième stage photo

organisé par Cenv’Arts Loisirs et Culture le 5 janvier 2018 avait pour thème « Le cadrage et la composition ».

Pierre POULARD animait ce stage très apprécié des cinq participants. Le troisième stage dont la date n’est pas encore déterminée permettra de se familiariser avec le traitement informatique de l’image.

Information au 03 85 35 86 79 ou à l’adresse : sylviane.bugnano@wanadoo.fr